AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [2005] Sarasouju no komori uta

Aller en bas 
AuteurMessage
Tinoa
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 310
Age : 28
Localisation : Dans ma chambre
Groupe Favoris : the GazettE, X JAPAN
Manga Favoris : Angel Sanctuary
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: [2005] Sarasouju no komori uta   Lun 30 Juin - 11:50



Paroles


sou toki ni habamare nagare nagarete
kuchihatete mukaeta shuuen mo

inochi o nigiru sadame de sae mo
kokoro o kaerarenai

odayaka ni mau konayuki yo mada
watashi no kioku tokasanai de

kaze ni hako bareta haru no irodori ga
watashi o tsutsumi komu no haha no gotoku
natsukashii uta ni yurari yuraretara
shizuka ni toiki ukabe me o tojiru no

sou kazoe kirenai itami ni utare
fuzoroi na ashiato kizami tsuke

ishiki wa ima mo tadayoi tsuzuke
fushigi to michibi kareru

osanai koro o daki shime aruki
mekakushi no mama kami no yubisaki o

saigo no toki o mukaeru asa ni
hoho o naderu no sarasouju ga

kaze ni hako bareta haru no irodori ga
watashi o tsutsumi komu no haha no gotoku
natsukashii uta ni yurari yuraretara
shizuka ni toiki ukabe me o tojiru no

soshite toki wa sugi futo kizuku deshou
meguri meguri tsuzukeru rakuen da to


Traduction


Ainsi, on empêche le temps de filer
même sa mort se gâtant est acceptée

même avec le destin saisissant ma vie
mon coeur ne peut pas changer

La poudreuse danse toujours doucement
Ne fais pas fondre mes souvenir

La couleur du printemps, porté par le vent
m'envoloppe, comme une mère
Si tu me berces, me chahutes, avec une chanson inscrite tendrement dans ma mémoire
Dans le calme, avec un soupir, mes yeux font se fermer

Ainsi, frappé par des agonies innombrables
taillant des empreintes de pied irrégulières

Même maintenant ma conscience continue à dériver
avec un mystère pour me mener

Embraçant mes années d'enfance, je marche
sur le bout des doigts d'un dieu toujours borné

Le matin où je salue le moment de ma mort
La joue du Sarasouju que je caresse doucement est...

La couleur du printemps, porté par le vent
m'envoloppe, comme une mère
Si tu me berces, me chahutes, avec une chanson inscrite tendrement dans ma mémoire
Dans le calme, avec un soupir, mes yeux font se fermer

Et ainsi le temps a passé peut-être que je réaliserai soudainement
que tout autour de moi, c'est un paradis qui continue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thegazettefic.skyrock.com
 
[2005] Sarasouju no komori uta
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'adieu - Le train des Enfoirés - 2005
» Le meilleur de 2005
» 2005 - année du Brésil
» B.B. King & Friends : 80 (2005)
» City Parade (Liège) (juin 2005) - 18 photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Visual Kei :: kagrra, :: Clips-
Sauter vers: